mercredi 21 janvier 2009

L'informatique c'est mon dada

Je suis née avec un tournevis à la main. Bon j'exagère (à peine) mais vous comprendrez la raison de cette mystérieuse phrase un peu plus bas.

Ma passion pour l'informatique a commencé il y a au bas mot (Obamo :p yes I can aussi) plus de 13 ans. Je végétais alors (comprendre: je n'avais pas encore trouvé un travail régulier qui m'aurait permis de "faire ma vie" comme on dit - "build my life" pour les anglophiles). Je cherchais donc un moyen de mettre de l'argent (un peu) de côté, parce que j'avais un projet en tête. Non, pas de m'envoyer en l'air (enfin dans l'espace) dans une fusée ; ni de faire le tour du monde (en 80 jours) mais de m'acheter un Truc qui me fascinait (et qui me fascine toujours) : un ordinateur. A l'époque, pas si lointaine, les PC étaient encombrants (enfin l'écran – un 14 pouces occupait un bon tiers de mon bureau), le clavier tout moche et la tour de forme rectangulaire, massive – moche aussi). Il n'y avait pas de couleurs flashy... ou tout au moins un peu plus fun ; le mien était un beigasse pas sexy pour un sou ; pas de marque, mais j'en était toute fière. Pour la modique somme de 4500 francs (commandé par correspondance – trop aventureux de ma part), j'étais l'heureuse propriétaire de mon premier PC. Oui celui-là (nous ne le savions pas, encore lui et moi) serait le premier d'une longue lignée. J'écrivais (j'écris toujours thanks God), et je m'étais dis que ce serait pas mal d'en avoir un pour... ne serait-ce que le traitement de texte. La bestiole était rétive : un beau jour elle me planta, sans rien me dire, sans un signal d'alerte. Commença alors la longue valse téléphonique entre le Service Après Vente (des émissions... hum non ça ce serait pour plus tard) qui se trouvait à un millier de bornes de moi, désemparée (voilà pour le côté aventureux ou complètement inconscient). C'est là que le tournevis intervient ;).

Je suis de nature curieuse. J'aime savoir comment les choses fonctionnent alors que, je le répète aukazou, je ne suis pas scientifique du tout. Mais voilà : il fallait que j'ouvre le capot pour m'assurer de ce qu'il y avait en dessous. Un moteur 486 (prononcer 4-86 et 32 méga octets de mémoire – Byzance !). Je me suis fais la main (dans le cambouis) grâce à ce premier ordinateur. J'ai appris à utiliser le langage DOS (langue que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître :) ) – ; je n'ai pas peur de trifouiller un ordi pour ajouter une barrette de mémoire, changer mon lecteur DVD ou le ventilateur ; lui faire les soins de première nécessité (parce qu'un PC, ça ne se dépoussière pas qu'à l'extérieur) ou encore réinstaller mon Windaube qui plante régulièrement (et des fois yénenpouiplou quand ça plante). En parlant de systèmes d'exploitation : ils y sont tous passés : windows 3.11, 95, 98 (l'horreur), XP et Vista... caca (trop chiant/trop lent quant la mémoire rame) et Linux (faut pas non plus oublier cet excellent logiciel libre). Bref, on aura compris : je suis un peu accro à l'informatique. D'ailleurs, fut un temps où je possédais 4 ordis en même temps (2 PC de bureau + 2 Portables). Aujourd'hui, je me "contente" d'un ordinateur slim (oui je l'ai mis au régime) – en fait un mini PC très design et très silencieux dans le genre de celui-là mais en gris – et d'un portable basique.

Quand je vais dans les grandes surfaces ou à la F**C, je bave (et c'est pas beau à voir) devant les nouveaux Mac Machin.

1 Avis intrépides:

gil a dit…

suis très accro...mais ne meurs ps de suite!!bonne nuit Mme Martienne