lundi 28 juin 2010

Rituel du soir


C'est toujours la même histoire, le même cinoche. Je lui prépare ses affaires pour la nuit et, au lieu de m'attendre sagement, il vient s'étaler à mes pieds, sur le tapis, ou bien encore à mes côtés sur le canapé, m'implorant du regard... Enfin j'extrapole. Comme je suis une noctambule invétéré – à l'heure où j'ai écris ces lignes, il est presque deux heures du matin, toujours pas fatiguée, voilà qu'il a pris mon mauvais pli. C'est une autre histoire, un autre cinoche, un autre son de cloche. Rituel du soir : je lui cours après pour lui faire reprendre le droit chemin. Au lieu de ça, il se réfugie sous la table comme si j'allais le tuer ou le manger. Oui, parce que j'ai eu la faiblesse de laisser ce monsieur-aux-longues-oreilles dormir dans ma chambre. Que voulez-vous si je suis faible... Et vous, oui vous, là : que feriez vous à ma place face à un lapin si mignon, si câlin ?

My apologies


Je viens ici pour te demander pardon. Je l'avoue, je n'ai pas été très présente ces temps-ci et pourtant tu es une maîtresse exigeante qui réclame chaque jour ses lignes à compter. Et moi, que fais-je donc, au lieu de t'honorer comme il se doit ; toi qui depuis 27 années me suit et m'accompagne, me permet de m'évader, m'oublier ou rassembler mes idées ? Je te délaisse comme à chaque fois que je me décourage, parce que trop paresseuse. Je me réfugie dans les remises au lendemain. Oui, mes les lendemains finissent en aujourd'hui et je n'ai toujours rien écrit. Alors je suis ici pour te dire, une fois encore, une fois de trop peut-être, que je vais faire des efforts parce que, au fond, tu es sans doute la seule chose qui ne m'a jamais fait défaut.





 

dimanche 13 juin 2010

On se fait une toile ?


Voilà, voilà, avec beaucoup de retard - on va mettre ça sur le décalage horaire, voici donc les réponses au ciné quizz. Bravo en tout cas à vous d'avoir participé car, quand on y songe, ce n'était pas un quizz évident. 
 

 Réponse 1 : il s'agit bien entendu de « la cité de la peur » de Alain Berbérian, que j'ai vu un nombre incalculable de fois, par ailleurs sans doute la réplique la plus percutante du film. Pour ma part, j'ai tendance à caser celle du « serial killer ». Bon nombre d'entre vous sont tombé(e)s dans le piège en me donnant les Nuls comme réalisateurs. Et non ! S'ils sont bien à l'origine du scénario, c'est bel et bien Alain Berbérian qui est derrière la caméra. Les principaux protagonistes sont Alain Chabat, Chantal Lauby, Domique Faruggia et Gérard Darmon dans le rôle du flic qui propose les deux doigts de whisky.

Réponse 2 : j'adore cette scène et l'air ahuri de Catherine Frot quand elle prend son cadeau pour une laisse de chien. Scène tirée de « Un air de famille » de l'excellent Cédric Klapisch dont je recommande par ailleurs « chacun cherche son chat ». Un air de famille compte également Jean Pierre Baccri, Agnès Jaoui, Wladimir Yordanoff (dans le rôle du mari) et l'impayable Jean Pierre Darroussin.

Réponse 3 : encore une scène culte parmi les dizaines dans « Bridget Jones, l'âge de raison » de Beeban Kidron avec René Zellweger, Colin Firth et Hugh Grant. Je pense également à celle où les deux prétendants se battent dans la fontaine ou encore celle de « like a virgin » dans la prison : j'en rie encore. J'ai hâte de voir ce que va donner le 3ème opus.

Réponse 4 : j'adore ce livre plutôt pas mal adapté à l'écran par feu Claude Berri. Cette réplique est tout simplement la première que lance notre héroïne Camille, alias Audrey Tautou avant que son voisin la recueille, malade car transie de froid – le génial Laurent Stocker (honnêtement, quand j'ai vu le film la première fois, je me suis dit « Philibert, c'est lui ! ») qui a un coloc, Guillaume Canet, enfin Frank, ours mal léché au grand cœur qui aime sa grand mère par dessus tout, Paulette, alias Françoise Bertin. La morale de ce joli film c'est que « Ensemble, c'est tout ».

Réponse 5 : c'est pas de ma faute si les extraits de ces films sont aussi cultes ! Encore une scène impayable où Maria Pacôme pète les plombs et envoie tout balader, y compris son fils, Vincent Lindon. Il s'agit bien sûr de « la crise » de Coline Serreau avec également une Michèle Laroque aussi dézinguée que les autres personnages tels que Patrick Timsit. Encore un film qui me fait mourir de rire quand il passe sur le petit écran.

Réponse 6 : Alors là, un vrai petit bijou de ce qu'on peut qualifier de cinéma indépendant américain. Si vous ne l'avez pas encore vu : louez le ! Volez le ! Il s'agit de « Juno » de Jason Reitman. Ce jeune homme sembla avoir autant de talent que son père et, de même, sait s'entourer en choisissant deux acteurs brillants : Ellen Page (regardez à l'occasion « Hard Candy », version très modernisée où le petit chaperon rouge n'est pas si gentil que ça...) et un de mes acteurs préférés : Michaël Cerra. Quand je vois son nom sur la jaquette, je n'hésite pas beaucoup. Jennifer Garner joue également dedans (ça nous change des fois où elle se déguise, ou se prend pour une super héroïne).

Réponse 7 : Encore un film de Cédric Klapisch, désolée ! Mais j'aime beaucoup « l'auberge espagnole » et son ambiance, ainsi que le suivant, « les poupées russes », qui suit nos personnages quelques années plus tard après le programme Erasmus à Barcelone. Chouette collocation. Scènes cultes avec le temps – citons par exemple celle où Cécile de France explique certaine choses à  Romain Duris de manière assez... entreprenante. Y participent également la rouquine Kelly Reilly, Audrey Tautou ou encore Judith Godrèche. Il faut dire aussi que « no surprises » de Radiohead y trouve grâce à mes yeux.

Réponse 8 : Scène culte. Film culte sur l'amitié hommes/femmes : est-elle possible ? Qui n'a jamais vu l'épisode du restaurant dans lequel Meg Ryan mime l'orgasme devant un Billy Crystal, qui ne sait plus où se mettre - le pauvre ! a dû tomber dans un trou noir lors d'une des multi-diffusions de « quand Harry rencontre Sally » de Rob Reiner. Non, toujours pas ? Et sinon, vous prendrez la même chose que la dame ? Dans ce passage juste avant le fameux mime, Meg Ryan se montre particulièrement pointilleuse lorsqu'elle passe une commande. J'en connais qui font pareils et, non, je ne balancerais pas les noms !

Réponse 9 : Plus le temps passe et plus j'apprécie ce film. Il faut dire que les anglais savent y faire en matière de comédies qui plus est romantiques. Il faut dire aussi que mettre Julia Roberts à l'affiche en star tombant amoureuse d'un petit libraire de Notting Hill a de quoi séduire surtout quand il est incarné par Hugh Grant. De toutes façons, dès qu'il y a un type un peu gaffeur, un peu charmeur et à chemise blanche, c'est Hugh qui s'y colle. J'aime énormément les passages où son drôle de colocataire crève littéralement l'écran, en slip, avec des T-Shirts douteux, ou portant des lunettes de plongées – Rhys Ifans. « Coup de foudre à Notting Hill » est signé par Roger Mitchell.

Réponse 10 : Une comédie française qui a cartonné ainsi que sa suite, dont il s'agit, « la vérité si je mens 2 » de Thomas Gilou qui s'y connaît bien en quartiers de Paris haut en couleurs (black mic mac). Le casting compte Richard Anconina, Vincent Elbaz, Amira Casar, Bruno Solo, José Garcia – impayable, Gad Elmaleh, Daniel Prévost et j'en passe...

Place aux gagnantes maintenant : Joufflette qui emporte le Jackpot en me citant à la fois les principaux acteurs, le nom du film et le réalisateur et qui, a fait un vrai carton plein... quand elle n'est pas au Stade de France, aux frais de la princesse, en VIP au concert de Muse, la chanceuse ! Elle est une des rares, si ce n'est la seule, à avoir répondu Alain Berbérian à la première question. Suit de très près Mamzelle Kmouth qui a failli coiffer Joufflette au poteau. Evite de me demander de coller le sujet que tu sais : je vais m'y coller, un jour ou l'autre ! Voilà les filles, vous êtes les grandes gagnantes de ce quizz un peu particulier.


A noter un prix spécial décerné à Boubou car elle a été la seule à avoir compris le sens de ce quizz justement. A vrai dire, je vous demandais les acteurs de chaque extrait et non le casting de chaque film. Si elle passe par là, elle peut donc me demander un sujet de son choix.





samedi 5 juin 2010

En passant

Hum, il me semble que j'ai oublié de poster les résultats du précédent quizz cinéma. Promis, dès que je rentre, Lundi sans doute, je vous donnerais les réponses. Libre à celles qui ont gagné de me donner un peu de pain sur la planche sujet au choix avant que je ferme définitivement ces Intrépides pages. Cela fait quelques temps que j'y pense. Je ne sais pas si la fermeture sera définitive ou juste une parenthèse. Parce qu'il faut bien vous l'avouer, j'ai toujours cette envie d'écrire mais  j'ai singulièrement moins de temps que lorsque je travaillais  - allez comprendre !  Et puis j'ai  quelque chose qui me trotte dans la tête, avec un début et une fin, mais je ne sais pas si cela prendra la forme d'une nouvelle, ou d'un récit plus long. Alors, en passant, je vous souhaite un week end aussi ensoleillé que le mien.