vendredi 11 septembre 2009

Une seconde d'inattention

Quand je fais mes courses dans une grande surface, si je préfère à tous les coups régler mes achats à une caisse normale, c’est-à-dire avec derrière une femme, ou un homme – je ne suis pas sectaire, c’est pour plusieurs raisons. D’abord, j’opte pour le contact, si fugace soit-il avec un être humain plutôt qu’un écran, mais surtout parce que je suis de nature méfiante vis-à-vis de ces nouvelles caisses minutes qui poussent comme des champignons. Et j’ai bien raison finalement de m'en méfier comme le prouve l'anecdote qui va suivre.

On fait toutes et tous ces gestes quotidiens, qu’on accomplit machinalement, sans forcément avoir à contrôler compulsivement, comme par exemple retirer les clés de la porte d’entrée avant de la claquer afin de jeter les sacs poubelles dans le local. Si je dis ça, c’est parce qu’il m’est déjà arrivé d’être enfermée dehors parce que je n’avais pas vérifié si ces maudites calisses de clés étaient bien dans ma poche ! A l’avant-veille de Noël, en début de soirée, je vous laisse imaginer l’addition quand il s’agit de faire appel à un serrurier ! Mais revenons plutôt à nos moutons et à ces secondes d’inattention lorsque vos habitudes sont bouleversées.

La scène se passe donc la semaine dernière dans un grand centre commercial de la métropole situé juste à côté d’un magasin suédois qui vend des meubles – ça c’est pour nos amis Lillois. Cela fait deux soirs que je donne un coup de main à mon meilleur ami afin de retaper son appartement. D’où la fréquentation assidue de tous les magasins de meubles et de déco et, accessoirement, d’alimentation puisqu’il faut bien nourrir les deux forçats. Ma clé wifi étant en panne, voire carrément claquée – euh je crois que j’ai marché dessus… ne me demandez pas ce que fiche une clé wifi par terre mais c’est comme ça, j’en profite donc pour m’en offrir une autre, si possible plus performante.

On fait les cons dans les rayons ; on tourne en rond aussi – le sport national en grande surface et on finit par boucler nos courses au bout d’une grosse demie heure. Mais voilà, je ne m’attends pas à ce qu’il y ait autant de monde pour un jeudi soir ! Et comme on est pressés et fatigués, on file à ces fameuses caisses minutes. C’est là que mon cerveau aurait dû enclencher son alarme, mais avec des si… on pourrait caser un éléphant dans mon salon. Je trouve pourtant l’utilisation de ces caisses, dont je me méfie, assez aisée, rapide et pratique. Je repars toute fière. J’attends mon acolyte et, parce que je suis un peu maniaque sur les bords, je vérifie que ma carte bleue est bien dans mon portefeuille. La nouveauté me perturbe et j’ai tendance à contrôler quand ça me perturbe. Sauf que… sauf que de carte bleue, niet pas l’ombre d’une. Et j’ai beau fouiller, revenir sur mes pas, demander à la responsable des caisses minutes si par hasard… toujours pas de carte. Là, un grand moment de solitude ; un échafaudage des pires scénarios – j’ai posé ma carte, on me l’a piqué juste derrière moi, on a vu le code que j’ai tapé et on est reparti dans le magasin se servir aux frais de l’Intrépide, bref que des idées bien sympathiques et plombantes qui vous gâche une soirée à priori commencée sous les meilleurs auspices.

Pas le choix, je dois faire opposition. Je peux vous assurer qu’à ce moment je suis vraiment, vraiment énervée. D’autant plus que je ne sais pas si vous avez eu affaire à ce fameux numéro en 08 récemment, mais c’est le parcours du combattant avant d’avoir un interlocuteur au bout du fil pour qu’il mette le schmilblick en route. En gros un bon quart d’heure, soit recomposer le numéro parce qu’on oublie un chiffre, qu’on fait une mauvaise manip’ ou que l’attente est trop longue. Ce qui fait qu’à 21 heures, ma carte est enfin bloquée. Pour resituer le truc, j’ai constaté sa disparition une demie heure plus tôt . Allez avouez, c’est quand même plus palpitant qu’un épisode de "FBI portés disparus", non ? Non ! Ok, sans doute, mais l’histoire n’est pas encore terminée...

Nous repartons donc chez mon pote. Moi maugréant dans mon coin, dégoûtée, me foutant des claques mentalement à cause de cette fichue seconde d’inattention. On peut dire que la soirée est à l'eau.

La chute ? Et bien en rentrant, je vérifie une dernière fois mon portefeuille tranquillement y compris au seul endroit où je ne mets jamais, mais alors jamais, quoique ce soit qui ressemble de près à une carte bleue ou carte de retrait, à savoir la pochette des pièces de monnaie. Et que croyez vous qu’il arriva ? En plein dans le mille !

Ce qui fait que je me retrouve avec une carte perdue, sur laquelle j'ai fait opposition puis que j'ai retrouvé comme une courge, mais dont je ne peux pas me servir... et que j’attends ma nouvelle carte bleue – encore heureux que j’ai encore un peu de liquide sur moi.

Moralité : les caisses minutes des grandes surfaces ne sont pas prêtes de me revoir !

14 Avis intrépides:

Sébastien a dit…

Est ce les caisses minutes les fautives ou juste tes apriori face à elles qui t'ont poussé à la faute? :)

J'étais contre aussi avant et en fait faut dire que c'est pratique quand on a pas grand chose dans le panier !

Sébastien a dit…

signé sebastien alias la question :D

ma vie intrepide a dit…

@ Sebastien : mon inattention vu que c'était la première fois que je les prenais. je ne doute en aucun cas du côté pratique, mais quand t'as l'habitude de faire les mêmes gestes en caisse "normal", fatalement quand tu les bouscules, il peut y avoir des couacs. J'avais donc bien rangé ma carte mais pas à l'endroit habituel !

@ Sébastien 2 : merci de me le préciser car je connais en effet un autre sébastien !

fabulousF. a dit…

Ah ah ah... en tant qu'ancien caissier je suis contre ces caisses la pour des questions d'ethiques et de solidarite avec mes ex-collegues qui, elles, sont bloquees a Carrouf toute leur vie.

Et surtout j'ai l'habitude de scanner mes articles comme un vrai caissier... c'est-a-dire assez rapidement. Bah je peux te dire que la caisse automatique est pas assez rapide pour moi et que je la fait bugger a tout les coup !

La Pingouine a dit…

:O rhooo les cartes nous font souvent perdre la tête...moi j'ai plus de carte bleu vu qu'un jour on m'a vidé mon compte heureusement que je n'avais pas beaucoup de sous dessus ^^...

Lu' a dit…

Ma pauvre Intrépide! Alors c'était ça ta mésaventure la dernière fois?! En effet, c'est pas drôle... Encore moins quand on se rend compte que finalement, on s'est fait peur pour rien! C'est rageant!!!

Plume a dit…

Le pire dans tout çà c'est que si tu avais rappelé ton 08 de suite tu pouvais annuler ton opposition :p

Oui oui je suis sadique

ma vie intrepide a dit…

@ fab' : en tant que cliente je suis moi aussi contre ces caisses minutes ne serait-ce que parce que je préfère avoir un être humain en face de moi ; un sourire que je rends, un éclat de rire ou un bout de discussion. C'est tellement plus agréable.

@Pingouine : pas tant les cartes mais je n'aime pas bousculer mes habitudes (la preuve) et pour ce qui est d'avoir été dépouillé une fois, je sais ce que c'est et à quelle point les assurances se font tirer les oreilles avant de rembourser quoi que ce soit.

@ Lu' : le hic, c'est qu'on est pas dans le même état quand il arrive une mésaventure pareille. On gamberge et on ne réfléchit plus correctement. Si j'avais gardé mes moyens... mais bon ça fait une note et maintenant je prends ça avec le sourire on va dire.

@ Plume : j'ai appelé ma banque le lendemain matin pour voir si je pouvais faire quelque chose, mais il était trop tard. Et le 08 franchement, c'est de pire en pire. Je n'ai pas souvenir d'avoir autant galéré pour obtenir quelqu'un au bout du fil (mais en même temps ça engraisse les banques c'te affaire là).

Anonyme a dit…

j'ai beaucoup aimé l'humour, comme d'habitude, mais aussi l'anecdote, qui est arrivé plus d'une fois à mon ex...

ma vie intrepide a dit…

Je suis blindée désormais car c'est la troisième fois que je dois faire opposition...

Guillaume a dit…

haha ! ma pauvre ! ton histoire me rappel la mienne :

j'avais fais opposition car je retrouvais plus ma carte bleu et devine quoi ? 30 seconde apres mon coup de telephone à ma banque j'entend un de mes chats faire du bruit, je vais le voir et devine...il avait ma carte dans sa gueule...

Oui, ces foutus cartes nous rende marteau !

ps = c'est madame gil ? mdr

ma vie intrepide a dit…

Guillaume, ils voulaient que tu leur achète d'autres croquettes ou quoi ?

Ouep, j'ai fait une mauvaise manip' hier soir mais c'est rétabli ; ton sexe t'est rendu :).

PS : J'suis fan du dernier Muse que je trouve excellent, même mieux que Black Holes, donc direction la F**ac cet après midi (ils acceptent les chèques, ouf!)

Guillaume a dit…

merci d'avoir rendu mon sexe mdr

j'ai le cd chez moi...ENORME

ma vie intrepide a dit…

De rien Guillaume, it's a pleasure :).

J'adore "the résistance", "guiding light" ou la partie symphonique... en fait, je dis des bêtises : j'aime tout !

PS : si tu regardes la pochette, tu noteras qu'ils ont utilisé des bruits de hooligans dans uprising !