vendredi 28 août 2009

La campagne, ça nous gagne

Ouais, c'est bon, elle est affalée sur le canapé à zapper entre les programmes. Pfff, on a jamais compris l'intérêt de cette boîte moche avec des gens dedans qu'on peut même pas attraper... sont fous ces humains mais en même temps on est nourris, logés, blanchis et câlinés : on va pas trop se plaindre non plus. Euh ouais on se présente quand même : nous c'est Charlie et Enzo et on est les deux lapinous de l'Intrépide (faut voir les surnoms idiots qu'elle nous donne des fois... sont vraiment gaga et manipulables ces bipèdes). Donc, on retourne à nos moutons (ben on en n'a pas vu là où on est allés, mais il paraît que ça se dit ce genre d'expression) et on en profite pour prendre le PC d'assaut avec nos petites papattes car on va vous raconter - un peu - la semaine de deux lapins des villes à la campagne.

Déjà on se doutait que quelque chose allait se passer quand vendredi dernier, l'Intrépide a commencé à ranger nos affaires dans des sacs - doudous, plaid, nos gamelles, et même des trucs dégoûtants qu'on appelle des médicaments. Pis ça s'est précisé quand elle nous a chopé sans rien dire - en traître - alors qu'on crapahutait tranquillement dans le salon comme à notre habitude. Des fois elle râle parce que j'ai tendance à aller derrière la télé, là où il y a plein de trucs à grignoter - ça s'appelle des câbles, et elle vient vers moi fâchée en me disant "ouste, Charlie". Nous on rigolait au début car elle avait du mal à nous reconnaître tellement on se ressemblait mais maintenant y a plus moyen de se faire passer l'un pour l'autre alors c'est moins marrant quand on veut faire des bêtises.

Du coup on s'étaient blottis l'un contre l'autre car on pensait qu'elle voulait plus de nous vu qu' "on est deux sacrés pirates" comme elle dit souvent. Mais finalement elle nous a installé dans une espèce de truc qui roule et on a eu peur quand ça s'est mis en route... mais en fait nan, c'est plutôt rigolo - sauf quand on glisse dans la cage, et on a fini par s'endormir tellement ça berce.

Le soir on est sortis pour se dégourdir un peu les pattes et aussi pour nous remettre de nos émotions parce que c'était la première fois qu'on faisait un aussi long trajet... enfin non, y a bien la fois où on est arrivés chez l'Intrépide mais on était encore des bébés. Dans le salon il y avait un monsieur qui nous regardait en faisant "tssss" ou "non, pas par là" parce que là aussi il y avait un tas de câbles derrière la télé. Un de ces jours on vous expliquera pourquoi on adore tant passer derrière ces trucs tout moches. Le monsieur est le papa de l'Intrépide. Il a l'air pas commode comme ça, avec sa moustache, mais le dernier jour, quand il a cru que sa fille voulait nous remettre plus tôt dans la cage, il a dit "laisse-les encore un peu, des lapins c'est fait pour se dépenser. Ils s'amusent là..." et l'Intrépide lui a répondu en riant que "si elle s'était levée c'est pour jouer avec nous mais surtout pour vérifier que Enzo ne mangeait pas n'importe quoi". Faut dire qu' Enzo est un gros patapouf qui mange tout ce qui tombe comme... des pommes et des poires, et c'était le cas car, en plus d'être un jardin, notre terrain de jeux était aussi un verger ! Je vous laisse imaginer la suite....

Mais pour nous, le vrai cadeau ça a été le lendemain de notre arrivée : on a découvert un truc énorme !!! L'Intrépide nous a chopé - décidément c'est une manie chez elle, et elle nous a déposé sur un truc tout vert qui sentait bon ; ça s'appelle un jardin. On peut vous garantir que pour des pinous comme nous, c'est le paradis. Du coup on courrait partout comme des fous en faisant des super bonds ; on s'amusait à se poursuivre ; on grignotait directement dès qu'on avait faim et on jouait à cache cache avec l'Intrépide car on avait déjà chacun notre terrier préféré. Et c'était comme ça tous les jours, nom d'un lapin de pâques ! Si c'est pas ça, le bonheur ?! La maman de l'Intrépide venait dehors pour bouquiner sur une chaise. De temps en temps on s'approchait d'elle pour la renifler et elle nous reconnaissait l'un et l'autre - pour le coup on était sur le C... heu, pardon, popotin. Elle est très gentille cette dame, car elle avait toujours une carotte ou une endive pour nous.

Euh, voilà c'est à peu près tout. Je sais pas si l'Intrépide vous racontera sa semaine de vacances à elle - faudra lui demander mais nous, on sait pas ce qu'elle fabriquait quand elle s'éclipsait, ni où elle allait ni qui elle allait voir. On vous mettra les photos de nos prouesses une autre fois. Faut pas nous en vouloir, mais on vient juste d'apprendre à se servir d'un PC, alors faut nous laisser un peu de temps avant qu'on sache se servir correctement du numérique mais, promis, on vous oublie pas.

11 Avis intrépides:

Guillaume a dit…

tres mignon ce billet, tes lapins sont des génis !! bravo et chapeau ^^

ma vie intrepide a dit…

Merci pour mes petits voleurs :).

boubou a dit…

Sympa et original ce billet!

Guillaume a dit…

j'ai commencé un dessin pour tes lapins. BOn il y a juste un lapin pour l'instant, j'hesite a en rajouter un de plus...

La Pingouine a dit…

des lapins geeeeeeeeeeks ^^ superrr :p j'adore!!! J'espère que toi aussi tu as passsé un bon moment à la campagne! Petit coucou à Charlie et Enzo :)

ma vie intrepide a dit…

@ Boubou : merci pour l'originalité mais je n'y suis pour rien. Mes deux loulous ont piqué mon pc pendant que j'avais le dos tourné^^

@ Guillaume : je vois que les pinous t'inspirent. Je posterais bientôt de nouvelles photos

@ Pingouine : oui, t'as vu ça, de vrais petits geeks poilus ! Pour ma part j'ai profité du bon air de la campagne et j'ai fait du vélo...

Guillaume a dit…

ba oui, ils m'inspirent tes pinous ! j'ai mis le dessin sur mon blog déjà. Je dois maintenant le colorier et je te le donnerais apres ;)

Lu' a dit…

Ils ont autant de talent que toi pour raconter leurs aventures! Je l'aime bien ce message, j'imagine tes deux loustics en train de parler comme des personnages de dessin-animé! à bientôt!

ma vie intrepide a dit…

@ Guillaume : je viens de voir à l'instant et j'ai eu un grand sourire en découvrant la page.

@ Lu : bon, s'ils font pas trop les vilains, ils viendront de temps à autre raconter leurs frasques. Si ça tient toujours, je mettrais un point d'honneur à terminer ce billet pour le concours, promis.

fabulousF. a dit…

J'aime pas les betes (je l'ai deja dit et je me repete)...

mais tes lapins je commence a les apprecier (finalement il semblerait que j'ai un coeur figure toi)

ma vie intrepide a dit…

@ Fab : alzheimer précoce :p ? C'est pour cette raison que j'ai repris deux lapins (même pas peur). Là ils commencent à être vraiment intéressants. La preuve : ce sont des geeks voleurs :)