jeudi 6 août 2009

Chers voisins,

Enfin je dis "chers" mais tout cela n’est bien entendu qu’une formule de politesse n’est ce pas ? Parce que la moutarde commence à me monter au nez (et me connaissant, elle va être longue à retomber). Sans doute êtes vous en vacances et vous avez bien raison d’en profiter, mais…

Mais, de grâce, songez que vous n’êtes pas seuls dans l’immeuble ; que certains de vos voisins restent là et que, même s’ils n’ont plus de travail, ce n’est pas une raison pour les réveiller tous les matins en hurlant (j’exagère certes, mais les disputes sont fréquentes alors que je le sais, vous pouvez parfaitement moduler votre voix quand vous le voulez). Allez, je ne vais pas faire ma perfide et je n’ose croire que vous le faite exprès (en même temps, dois-je vous rappeler que vous avez du carrelage et que, jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas l’environnement idéal au "luxe, calme et volupté" comme aurait si joliment dit ce bon vieux Charles B. ?).

Que dire quand vous rentrez de vos pérégrinations vers minuit ou une heure du matin, toujours avec cette "délicatesse" et ce "respect" qui vous "honorent", traînant les chaises, claquant les portes, lançant vos "youhou" de ravissement (à mettre sans doute sur le compte de votre première expérience en collectivité).

Je me couche tard, voire très tard je l’avoue (quand je sais que rien ne m’attend le lendemain j’ai tendance à "insomnier" car je fais partie de celles pour qui la nuit est le meilleur endroit pour l’écriture). Alors, malgré mon temps libre, je dors moins que si j’étais encore en place, et avec cette chaleur, ne vous étonnez pas un jour si une petite brune vient sonner à votre porte l’air mauvais. Tiens, j’y pense, j’avais déjà agi ainsi lorsque vous vous étiez lancés dans vos travaux un beau samedi de novembre (jour férié vous le rappellerais-je ?), à 7 heures du matin, le poste de radio déversant sa musique technoïde dans tout le palier. De ce jour, je savais que vous et moi, ça coincerait quelque part.

Et je repense à l’image de Nicholson criant "Here’s Johnny !" au travers de la porte.

10 Avis intrépides:

La Pingouine a dit…

Rhalala ces voisins...toujours à embêter les autres !!! Moi je n’habite pas en appart, mais chez mes parents dans une petite maison :p, toutefois y’a mes voisins qui ne sont pas du tout sympa et qui n’aiment pas mes chiens parce qu’ils aboient souvent :p mais bon ça c’est parce que les voisins ne se gênent pas pour se garer devant notre porte pour palabrer…Bon courage avec les tiens :)

ma vie intrepide a dit…

Tout le monde fait du bruit, moi y compris, mais le problème avec eux, c'est qu'ils se comportent comme s'ils étaient les seuls au monde et c'est là où le bât blesse. Du reste, ce sont les seuls à ne pas faire attention aux autres, hélas, et ils habitent juste en dessous de moi.

boubou a dit…

Les voisins de mes parents sont en or! Quand on vivait tous chez mes parents et que nous étions petits ce n'était pas calme à la maison, entre les frères et soeurs, les copains, copines qui venaient à la maison, les cousins, cousines, ça y allait niveau décibels! Ils ne se sont jamais plaints!
Et mes parents ont droit aux chocolats à Pâques et à Noël, en échange, ils ont droit aux gâteaux orientaux à chaque Aïd! Des voisins en or je te dis!

Mais quelle était la question? a dit…

C'est ma plus grande hantise dans la vie en copropriété !

Je suis anxieux de la fin du mois car le couple en dessous de moi va avoir un nouvel enfant ... je sens que je ne vais pas faire mes nuits le mois prochain :/

(Tu peux noter l'adresse de mon nouveau blog !)

ma vie intrepide a dit…

@ Boubou : alors là, brave, l'Intrépide ne vous remercie pas ! :)Tu me diras, y avait la pagaïe aussi chez nous (famille nombreuse) mais on était dans une maison individuelle (ça aide)

@ L'homme à la question : s'il fait ses nuits ça devrait aller. Après ça va se compliquer.
Je t'ai déjà mis dans mon reader mais je vais te mettre en lien toute à l'heure (y a pas beaucoup de représentants de la gente masculine hum)

boubou a dit…

Heureusement que nous aussi avons grandi en maison individuelle! Oui ça aide effectivement! C'est plus spacieux pour accueillir tout le monde!

ma vie intrepide a dit…

Vous étiez 'achement turbulents alors :p (nous pour nous défouler on allait faire des parties de foot dans la pâture qui est devenue une zone d'habitation)

boubou a dit…

Ce sont mes cousins et mes deux petits frères! Mais dans l'ensemble, quand on en reparle avec mes voisins, on a été assez soft!

ma vie intrepide a dit…

Faudrait qu'on écrive un billet croisé sur nos impressions d'avoir été élevées dans une famille nombreuse (bon je sais que t'en as déjà parlé !)

boubou a dit…

Pas de soucis Intrepide! On en reparlera sur msn ;-)