mardi 3 août 2010

Délit de....

En passant près de la porte d'Arras, dans le bus j'ai été témoin d'une scène pour le moins bizarre. En ce moment... en fait, quasiment tous les jours, les policiers sont de faction afin de verbaliser les automobilistes un peu trop pressés. J'ai regardé les visages des conducteurs qui présentaient leur papiers - quatre en tout : un vieux papy d'origine maghrébine, un jeune rastafarai et sa copine, suivi par un couple de maghrébins d'une quarantaine d'années et, enfin,  une antillaise habillée à la pointe de la mode. Je me suis demandée sur quels critères ils se basaient pour effectuer leur contrôle. Enfin non, je connais déjà la réponse, hélas. Je n'ai jamais jamais dû présenter mes papiers de toute ma vie, pas encore, étant donné mon allure passe partout/ordinaire. Je conçoit qu'il faille procéder à des contrôles. Je m'insurge que les 3/4 du temps, il y a comme qui dirait un certain malaise. Pour ma part, je préférerais qu'en lieu et place de ce délit, que je ne nommerais pas, on s'attaque à un autre délit, tout aussi condamnable, celui d'initiés. Nos amis politiques en savent quelque chose.

7 Avis intrépides:

La Pingouine a dit…

C'est terrible ce genre de situation...malheureusement les mentalités ne changeront jamais :(

boubou a dit…

ça existe et merci d'en parler Intrepide!
J'ai la chance de ne m'être jamais fait arrêter bien que je n'ayant pas un physique occidental mais pas tout à fait oriental non plus...
Quoique, un soir j'étais dans ma voiture avec "l'objet du délit" et son pote, je les raccompagnais à leurs voitures respectives et on était resté quelques minutes dans ma voiture pour écouter un morceau de musique et la Bac est venue nous voir, je leur ai présenté les papiers de la voiture et ils braquaient leurs lampes torches sur nous, pensant sûrement que l'on consommait des substances illicites...

ma vie intrepide a dit…

@ La pingouine : les choses ne changent pas assez vite. Je n'avais jamais été témoin de telles scènes : deux fois cette année ! On peut dire que j'ai été servie.

@ Boubou : tout dépend de la musique que vous "consommiez" ;). Plus sérieusement, c'était tellement évident que cela m'a sauté aux yeux et il fallait que j'en parle.

Pop's a dit…

Ben par chez moi disons c'est que c'etait plutot les hispaniques qui beneficient de ce traitement de faveur. Et je dois dire que c'est aussi quelque chose qui a le don de m'enerver ... Mais .... comme je suis moi meme une "non americaine" meme si j'ai tout les visas necesaires pour vivre et travailler ici ... et bien je ferme ma grande gueule (que j'ouvre par ailleurs un peu trop souvent ...) ... Je me desole moi meme parfois !!!

Flavien a dit…

A mon avis en ce moment, on va dans le mauvais sens. Avec cette élection dans un an et demi, ça ne va pas s'arranger. Peut-être après, comme en 81 et d'autres fois aussi...

Joufflette a dit…

Je ne pense pas que ce soit toujours du délit de faciès..
A coté de chez mes parents et à d'autres endroits aussi j'ai vu des policiers utiliser du matériel pour mesurer la vitesse et c'est ainsi qu'ils détectaient les automobilistes à verbaliser..
Malheureusement ils ne procèdent pas toujours comme ça.

ma vie intrepide a dit…

@ Pop's : chaque pays, ses travers ! On n'y coupe pas. Pour le côté grande gueule, hum ma fois, je ne serais pas la première à te jeter la pierre (ni la dernière non plus)

@ Flavien : on va dans le mur de toute évidence. J'espère vraiment que les élections prochaines seront un vrai changement... mais je n'y crois pas trop. En tout cas, mon bulletin de vote, je l'utiliserais.

@ Joufflette : le mot est un peu fort, peut-être. Ce qui m'a sauté aux yeux est tout simplement cette solution de facilité : les minorités, les "qui sortent de la normale". Et vu l'emplacement, avec les nombreux feux, je ne pense pas que cela ait été pour contrôler la vitesse.