mardi 30 novembre 2010

La norme

Pendant longtemps, on disait de moi que je n'étais pas normale. Je n'étais pas sociable voire sauvage, toujours claquemurée dans ma chambre avec mes précieux livres. Pas à l'aise en société, une oursonne mal embouchée, peu au fait des règles de bienséance. Je n'avais quasiment pas d'amis. D'ailleurs, cela n'a pas beaucoup changé. Avec le temps, comme dirait Ferré, tout s'en va, et ma perception de l'amitié a fortement évolué. Ceci fera vraisemblablement l'objet d'un autre billet.
Je n'étais donc pas normale. « Elle ne sort jamais » disaient mes parents, inquiets. « Elle ne parle jamais en cours », s'interrogeaient mes professeurs ; et pourtant je connaissais souvent les réponses ; et pourtant j'osais à peine lever le doigt ; et cependant les rares fois où je l'ai fait, je devenais rouge écrevisse, avisant un coin de la salle de classe pour m'y faufiler, me terrer à jamais.
Depuis, je suis un peu moins timide, un peu plus dans la norme, quoi que.... Je parle beaucoup pour ne pas me laisser submerger par mes anciennes peurs. Je n'aime pas trop le silence qui s'interpose entre moi et mon interlocuteur. Je fais bonne figure. Je fais des efforts. Des efforts, mais pour quoi ?
J'ai un problème : j'ai du mal avec ce mot. La normalité. J'ai fini par le considérer comme un gros mot et tous vos « bordel(s) » et « putain(s) » arrachés dans la douleur, l'énervement... ou juste l'habitude – un peu trop grossière certes, comme un ultime trait de ponctuation, le sont certainement moins que ce terrible mot. Être normal.
Je réfute le fait d'enfermer les gens dans une case. J'ai horreur des cases. Marche droit, ne regarde ni derrière ni sur les côtés et pense à l'unisson.
Si être « a-normal », c'est cultiver ses différences, son propre système de pensée, ses valeurs, sa façon d'être ou d'exister, bref : sa différence, et bien oui : je l'accepte... mais du bout des lèvres alors.

Alors voilà, Pop's, pas de post sur le jugement hâtif des gens pour le moment mais les voies de l'inspiration sont comme celles du Seigneur : impénétrables. Je dirais même, parfois hors de la norme.

5 Avis intrépides:

La Pingouine a dit…

:O j'étais comme toi aussi surtout à l'école ^^ Sinon j'estime qu'il vaut mieux se taire si on n'a rien d'intéressant à dire lol...certaines personnes parlent trop pour ne rien dire :P alors c'est mieux d'être un peu "timide" :D J'aime bien le silence sinon...

Pop's a dit…

Decue, je suis decue ! J’attendais MON article … mais que vois-je apparaître a la place « la norme » ! Alors la naturellement mes neurones (enfin ceux qui restent) on fait un tour rapide dans ce qui me sert de cerveau. Cela est un vrai sujet la normalite !

Je suis aussi ce que l’on considere comme une « non mormale ». La seule chose « normale » que j’aurais pu faire c’etait l’Ecole Normale apres mes prepas mais encore la, je me suis fait jetee. Tant mieux, je serais tombee alors dans des cases et tout comme toi je deteste l’enfermement, les castes. Cest peut-etre pour cela que je refuse d’aller me promener en Inde ou dans n’importe pays qui classifie ses citoyens… Et meme la, je stigmatise un pays alors que les autres ne sont pas forcement mieux … Enfin.

Il y a deux mots que j’utilise rarement « Normal » et « Respect ». Ce sont des mots complexes qui pris en dehors de tout contexte (et encore en contexte aussi) sont dangereux.

Merci pour cet article … c’etait bien. Cela dit j’attends le MIEN ! Hein .. faudrait pas songer a se tirer discretement par la porte de derriere sous le pretexte que l’on est timide ….

ma vie intrepide a dit…

@ Pingouine : je parle beaucoup (encore maintenant) parce que j'ai peur que ma timidité naturelle ne revienne au quadruple galop (oui chez moi, c'est 4 fois plus)

@ Pop's : J'ai écrit également un article sur les cases... que je n'ai toujours pas publié. Bien vu, le coup de l'école normale ;). Pour ce qui est de ton article... alors, comme ça on réclame ! Pas d'inspiration pour le moment. Des bouts de phrases écrites ici où là : bref, ça tourne au ralenti. Et puis, je dois deux billets à Kmouth et Boubou qui ont participé au dernier concours. J'ai la flemme qui se dilate.

Joufflette a dit…

Normal, normal... et si c'est la normalité qui avait tort ?

Moi j'ai peur parfois d'être hors normes, mais c'est moi ! Et chacun est comme il est ! Et moi je ne jetterai pas la pierre à quelqu'un qui n'est pas normal, tant qu'il ne nuit pas aux autres.

ma vie intrepide a dit…

La norme est un mot dont la définition m'échappe toujours... Enfin, j'ai du mal avec ce mot, même encore maintenant. ça me renvoie à l'uniformisation de la pensée et la volonté d'étouffer la vraie personnalité des gens.